La maison et l'imprimerie Plantin-Moretus: plus vivantes que jamais

La maison et l'imprimerie Plantin-Moretus: plus vivantes que jamais

Dans trois mois, le 30 septembre 2016, le nouveau Musée Plantin-Moretus, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, ouvrira ses portes. Le musée entraîne le visiteur dans la remarquable histoire de l'éditeur progressiste Christophe Plantin et sa belle-famille Moretus. Interventions cinématographiques, soundscapes, ainsi qu’un endroit où chacun peut retrousser ses manches : plus que jamais, la maison, l’imprimerie et la famille prennent vie !

Christophe Plantin, l'éditeur le plus important des Pays-Bas

Christophe Plantin est né à Saint-Avertin, près de Tours, en France. Il s’établit à Anvers vers 1550. Son imprimerie grandit pour devenir une entreprise multinationale comptant des succursales à Leyde et Paris. Avec la bible polyglotte Biblia regia, il parvient à convaincre le roi d'Espagne Philippe II de son magnifique travail d’imprimerie et obtient le privilège d’exporter des ouvrages liturgiques en Amérique centrale et du Sud. Il est le fondateur de la dynastie d'éditeurs Plantin-Moretus. ‘De Gulden Passer’ (Au compas d’Or), la maison et l’atelier d’imprimerie situés sur le Vrijdagmarkt à Anvers, restera dans les mains de la famille pendant neuf générations.

Jusqu'il y a 140 ans. En 1876, Edward Moretus Plantin vend l'ensemble du site, avec meubles et archives, à la ville d'Anvers pour en faire un musée de prestige. Dans ce musée, les visiteurs découvrent quelle fut l'importance de cette imprimerie anversoise. Ce n’est pas pour rien que les archives ont été inscrites au registre de la mémoire du monde et que le musée figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO !

Faites connaissance avec l'éditeur progressiste Christophe Plantin, sa famille et ses connaissances

Au rez-de-chaussée, le visiteur rencontre Plantin sous toutes ses facettes, en tant que chef de famille, chef d’entreprise, homme d'affaires et imprimeur d’ouvrages de haut niveau. En 1555, Plantin fonde l'une des plus grandes imprimeries, l'Officina Plantiniana. Il s’agit d’une imprimerie de livres florissante, qui se distingue de la concurrence par sa qualité en termes de forme et de contenu. C’est aussi une entreprise familiale, dans laquelle ses filles travaillent dès leur jeune âge. Plantin est un homme d'affaires avisé et un bon chef d’entreprise. Avec la vente de dentelle, de globes et de cartes, il diversifie ses risques et résiste durant les périodes de turbulences.

Plantin est l'éditeur favori des scientifiques et humanistes. Il les met au défi de publier avec lui des ouvrages scientifiques plus précis et de meilleure qualité. Sur le Vrijdagmarkt, Kiliaan jette les bases du dictionnaire néerlandais, et les ‘barbiers et chirurgiens’ sont tenus informés des progrès de la médecine avec l’édition néerlandaise de Valverda. Des cartes d’Ortelius sont vendues au comptoir et, avec les éditions de Lobelius, Dodoens et Clusius, la botanique connaît un véritable essor. Dans "De Thiende" (la disme), Simon Stevin plaide pour le système décimal. Un ouvrage qui, des siècles plus tard, inspirera Jefferson à instituer le dollar décimal.

Une imprimerie qui façonne le monde

En outre, les projecteurs sont braqués sur l’imprimerie avec laquelle Plantin et ses descendants inscrivent Anvers sur la carte. Les réalisations les plus importantes sont présentées en quatre thèmes : langue, sciences, religion, l’homme et la société. Les plus grands écrivains et savants se rendent au Vrijdagmarkt à Anvers, où Plantin propage leurs idées à l'échelle internationale.

10 chefs-d'œuvre sont placés sous le feu des projecteurs, de véritables best-sellers qui ont laissé leur empreinte sur l'histoire, comme les cartes d’Ortelius ou les ouvrages mathématiques de Stevin.

Plantin est un pionnier dans la conception graphique. Il crée un nouveau marché pour les livres illustrés de gravures sur cuivre raffinées. Le Français introduit toute une variété d'élégants jeux de caractères français aux Pays-Bas méridionaux, comme la police Garamond, aujourd’hui disponible sur tous les ordinateurs. Son petit-fils Balthasar développe avec son ami d'enfance Peter Paul Rubens la mise en page du livre baroque.

Davantage d'expérience, de réflexion et d’action

En se tenant derrière le comptoir de la vieille librairie ou en feuilletant des livres, les visiteurs vivent une expérience supérieure. Sur l’Antwerp Museum App, les résidents et les collaborateurs prennent vie. Le tic-tac des horloges, les planchers qui craquent et les effets d'éclairage accentuent l'atmosphère, tandis que soundscapes et interventions cinématographiques rendent l'expérience de la maison et de l’imprimerie encore plus dynamique. Un guide du musée fournit de précieuses informations complémentaires sur l'Officina.

Les familles sont plus que bienvenues

Les familles se plongent dans le métier d'imprimeur. Elles se déguisent pour une photo vivante à côté de la presse à imprimer, ou impriment leur propre page sous la supervision d’un spécialiste. Placer les lettres en miroir est plus difficile qu'il n'y paraît, et plier un cahier devient un véritable défi. Les familles aventureuses cherchent l'auteur possible de l'assassinat de Balthasar I avec le jeu de la famille.

Un impressionnant week-end d'ouverture

Le 30 septembre 2016, le nouveau Musée Plantin-Moretus, site du patrimoine mondial de l'UNESCO, rouvre ses portes. Chacun fête l’événement les 30 septembre, 1er et 2 octobre 2016. Le Musée Plantin-Moretus, Born in Antwerp et Flanders DC prévoient un impressionnant week-end d'ouverture sur le Vrijdagmarkt, la place la plus créative d'Anvers, et alentour.

 

EN PRATIQUE

Le musée Plantin-Moretus est fermé jusqu’au 30 septembre.

Contactez-nous

Anneleen Decraene

Responsable Marketing et Communication

Nadia De Vree

Coordination de presse

Stad Antwerpen

Published with Prezly